Catégorie : Motivation

Auteur : Daniel KOLENDA

Une nouvelle année 2018 bénie ! - Daniel KOLENDA


En nous préparant à entrer dans cette nouvelle année, nous nous sommes arrêtés sur le fait que le Saint-Esprit ne s’intéresse pas beaucoup à la durée du temps, mais plutôt à des temps, des scènes et des évènements spéciaux.


Le plus grand « moment » fut quand Jésus vint sur terre en tant que bébé. Le moment de la naissance de Jésus, de Sa mort, de Sa résurrection d’entre les morts – en fait, chaque moment de la vie de Jésus – ne furent pas des incidents anodins dans le cours impressionnant de l’Histoire, mais des événements qui changèrent l’éternité. Ce qui compte n’est pas la longueur du temps, mais lorsque Dieu éclaire notre journée. « Un jour dans tes parvis vaut mieux que mille ailleurs », a écrit le Psalmiste (Psaumes 84:10).


« Mes temps sont dans ta main » … Je me demande pourquoi le renvoi de références associées de ma Bible relie ce verset du Psaume 31:16 à Job 14:5. Lorsque Job dit : « Les jours [de l’homme] sont fixés, tu as compté ses mois, tu en as marqué le terme qu’il ne saurait franchir », il ne fait pas référence au nombre de jours qu’il a eu dans sa vie, mais le psalmiste parle de jours spéciaux. Ses moments, ses jours spéciaux, étaient entre les mains de Dieu, qu’ils soient douloureux ou agréables. Dieu donne une promesse dans chaque situation. Il fertilise le sol le plus aride et il explose de vie comme une nouvelle création.

 

Le Chef d’œuvre

Dieu fait « concourir toutes choses à notre bien » (Romains 8:28). Le mot important est « concourir ». Sans Dieu, ces circonstances sont des incidents, incohérents, sans aucun sens.

On raconte qu’un jour les soldats de Cromwell fracassèrent le vitrail d’une église. Les villageois ramassèrent alors les débris de verre et les recollèrent. Le résultat aujourd’hui est que cette église attire beaucoup plus de gens qu’à l’origine. Lorsque les choses se brisent en mille morceaux, le savoir-faire d’artiste de Dieu fait concourir toutes choses « pour notre bien » ; le résultat dépasse les morceaux. L’Écriture est remplie de « débris éparpillés », de récits et d’histoires pèles-mêles, de vies brisées et de circonstances néfastes ; tous deviennent des touches de couleur dans le chef d’œuvre. 

Dieu est le Dieu du temps en général tout comme celui des moments spécifiques, et Il peut aussi bien se concentrer sur les détails que sur l’image dans son ensemble. 

Il relie les trivialités et les triomphes dans un scénario complet et qui n’a pas son pareil. 

Quoi que nous écrivions dans nos agendas, Dieu a le calendrier opérationnel à long-terme. Ses desseins transcendent nos priorités. Nous pouvons nous agiter, être frustrés ou impatients, mais Il sait où Il veut que nous soyons et quand. Nous avons nos célébrations – les anniversaires et les jubilés, des fêtes de fiançailles et des jours de mariage – mais nous ne pouvons pas attendre lorsque Dieu tourne les pages de Son agenda de rendez-vous. Un seul jour dirigé par Dieu dans nos vies peut affecter le monde plus que 36 500 jours dirigés par nous-mêmes, c’est-à-dire 100 ans. C’est vrai, pour Dieu « un jour est comme mille ans » (2 Pierre 3:8). C’est-à-dire, un seul jour peut être aussi efficace que 1 000 années, lorsque Dieu agit.


Des empreintes de pas pour nous guider

Jésus raconta l’histoire d’un riche paysan qui décida d’arrêter de travailler et de ne plus rien faire à part se réjouir, boire et manger. Il oublia la gloire et la lumière infinie de l’éternité, aima trop sa vie, et jamais n’invoqua le Dieu vivant sur sa couche. Il garda le contrôle de sa vie ou du moins pensait-il l’avoir, mais Dieu dit : « Cette nuit même ton âme te sera redemandée » (Luc 12:20). Dieu a toujours le dernier mot. Ce qui est fait est fait, et nous ne pouvons pas revenir en arrière sur Son ordinateur. Le cours de notre vie ne peut être rectifié, réécrit ou corrigé. 

Nos années se composent de petits moments remplis de brefs incidents, d’innombrables obligations et soucis irritants, de futilités et de notre mortalité triviale. Mais mettez ces préoccupations terrestres dans les mains de Dieu – comme une motte de glaise – faites-Lui confiance et vous verrez ce qu’Il en fera ! Il fait « toute chose belle en son temps » (Ecclésiaste 3:11). Nous sommes des pionniers qui avons été déposés sur les rives du continent inconnu de l’avenir. Mais regardez ! Il y a des empreintes de pas pour nous guider ! Le Seigneur à qui appartient le pays du « temps », nous a précédés et a ouvert le chemin. Si nous gardons les yeux fixés sur Jésus, nous ne nous perdrons jamais.


L’heure de Dieu

2018 sera une nouvelle grande année de moisson. C’est assurément la volonté de Dieu. Il est le Seigneur de la moisson qui doit être rentrée pour préparer Son retour. Notre appel, c’est de nous concentrer sur cela, enveloppés de la puissance du Saint-Esprit. Un grand merci pour le rôle que vous jouez dans ce ministère d’évangélisation de Christ pour toutes les Nations.

Bonne année 2018 !

À jamais en Christ,


Daniel Kolenda et Reinhard Bonnke


Commentaires

Ajouter votre commentaire
X Fermer

Suggestions