Catégorie : Motivation

Auteur : Raoul WAFO

Reste focalisé - Raoul Wafo


Dans la vie, sans focalisation, il est impossible d’atteindre un objectif bien défini et réaliser quoi que ce soit. Focaliser, c’est concentrer l’attention de quelqu’un sur un point précis, de façon continue et diligente.



1 Corinthiens 9 : 24-27 «Ne savez-vous pas que ceux qui courent dans le stade courent tous, mais qu’un seul remporte le prix? Courez de manière à le remporter. Tous ceux qui combattent s’imposent toute espèce d’abstinences, et ils le font pour obtenir une couronne corruptible; mais nous, faisons-le pour une couronne incorruptible.»

Avant de faire quelque chose pour nous, DIEU nous l’annonce. Et notre Foi en la promesse nous permet de la saisir. Le fait de rester focalisé apparaît ici comme une preuve de notre foi.

En observant la vie de JÉSUS, on s’aperçoit qu’il est resté focalisé sur la mission qu’il avait à accomplir, sans se laisser distraire par quoi que ce soit.
 

L’ennemi de la focalisation est la distraction.
Si le Seigneur nous demande d’être focalisés, c’est certainement parce qu’il y aura de la distraction, car de tout temps, le diable utilise les mêmes stratégies pour nous distraire et faire échouer les promesses de Dieu à notre égard : la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, l’orgueil de la vie et le manque de patience :

 

1. La convoitise de la chair :
Elle peut se définir comme le désir extrême et immodéré de posséder quelque chose.
 La convoitise de la chair nous pousse à désirer des choses qui satisfont un besoin pressant, sans se préoccuper de savoir comment Dieu aurait voulu que ce besoin soit comblé. Elle peut ainsi nous conduire à opérer des choix ou à emprunter des voies contraires à celles de Dieu pour combler ce besoin.

La convoitise de la chair se manifeste aussi par certaines faiblesses dans la chair. Le diable le sachant, il propose des choses devant lesquelles il sait que nous avons de la faiblesse.

Pour nous distraire, le diable attise la convoitise de notre chair, soit par un besoin légitime, soit par une faiblesse dans notre chair, et les exploite pour nous détourner des plans de DIEU. Il nous appartient de le savoir et de faire échouer cette stratégie de satan, en laissant le Seigneur nous conduire à satisfaire nos besoins par ses voies. En effet, ce n’est pas au diable de nous proposer des solutions, même si elles répondent à un besoin.

Il faut donc absolument dompter ses faiblesses, crucifier sa chair par une vie de prière, de jeûne et de consécration afin de ne pas donner accès au diable, parce que la convoitise de la chair nous poussera toujours hors des voies de DIEU, la chair étant systématiquement rebelle à DIEU.

 

2. La convoitise des yeux :
Le diable utilise les yeux comme un outil stratégique pour stimuler les mauvais désirs et faire naître en nous des envies malsaines. Il pouvait ainsi montrer à Jésus «…tous les royaumes du monde et leur gloire…» et lui dire ensuite «…Je te donnerai toutes ces choses, si tu te prosternes et m’adores.. » Matthieu 4: 8-9.

C’est la convoitise des yeux qui poussa David à commettre l’adultère avec Bath Schéba, la femme d’Urie et, plus tard, à commettre un meurtre en faisant tuer l’époux de cette dernière, Urie (2 Samuel 11: 2-15).

Comme on le voit, la convoitise des yeux peut susciter des pensées qui aboutissent à des actions dont les conséquences peuvent être d’une gravité insoupçonnée.

C’est pourquoi nous devons rester focalisés, discipliner nos yeux et ne pas leur permettre de nous détourner des desseins de Dieu rattachés à nos vies.

 

3. L’orgueil de la vie : 
C’est l’émergence d’une arrogance parfois subtile ou visible basée sur la situation personnelle qui fait étalage de ses biens, ses capacités, ses dons, par un comportement excessif pour impressionner les autres.
Or celui que le SEIGNEUR béni, équipe ou élève est censé être humble parce qu’il sait d’où il vient, et que sans la grâce de DIEU, il ne serait rien. Philippiens 2: 2 - 4.

Romains 12: 3 - 5 : « Par la grâce qui m’a été donnée, je dis à chacun de vous de n’avoir pas de lui-même une trop haute opinion, mais de revêtir des sentiments modestes, selon la mesure de foi que Dieu a départie à chacun. Car, comme nous avons plusieurs membres dans un seul corps, et que tous les membres n’ont pas la même fonction, ainsi, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps en Christ, et nous sommes tous membres les uns des autres ».

 

4. Le manque de patience :
Le diable nous pousse à perdre patience, ouvrant ainsi la porte à toutes sortes de compromissions. Mais nous devons être patients, car nous avons besoin de persévérance, en plus de l’application de la volonté de DIEU, sur le chemin de l’accomplissement des promesses. La focalisation nous oblige en effet à la persévérance et l’épreuve de notre foi produira la patience.

Rester focalisé, c’est faire le choix de ne rien laisser nous détourner du but, de la mission, de la promesse divine à atteindre, quelles que soient les circonstances. Rester focalisé, c’est réussir à faire les choses que DIEU veut, comme il le veut.

 

Par ailleurs, nous devons savoir que l’écoute de la voix de DIEU est indispensable à la focalisation. La sensibilité à cette voix nous donnera d’avoir la bonne lecture des situations pour avoir la bonne attitude : épreuves, pièges, distractions, tentations etc.

Soyons donc vigilants et gardons nos cœurs purs, l’une des clés de la réussite de l’enfant de Dieu étant la qualité de son cœur.

Restons focalisés comme un conducteur au volant de sa voiture sur la route.

Tous ceux qui sont restés focalisés ont fini par remporter la victoire…

 

Raoul Wafo


Commentaires

Ajouter votre commentaire
X Fermer

Suggestions