Les raisons d'une présence sur les réseaux sociaux - L'équipe Réussir Avec Dieu



Avant même de s’interroger sur les vecteurs à exploiter, il convient dans un premier temps de décider si l’enjeu mérite vos efforts ! Il est également probable qu’il faille convaincre les décideurs qui n’ont pas encore évalué le potentiel de cet investissement. Pourquoi une entreprise doit- elle investir sur les réseaux sociaux ?

 

Communication vs Conversation

 Même en engageant un budget important dans la communication traditionnelle, vous n’empêcherez jamais vos employés, vos clients prospects, vos partenaires ou vos concurrents de parler de votre entreprise, de vos produits, de vos services. Dans le monde « pré-internet », ces conversations ne dépassaient pas la sphère privée et leur impact en termes de bienfaits ou nuisances était négligeable, en comparaison avec la puissance des médias de masse comme la presse ou la télévision.

Avec les réseaux sociaux, ces conversations sont désormais relayées et amplifiées selon un mode viral. Un client ne fait plus part de son opinion (positive ou négative) à seulement deux ou trois personnes, mais la propage d’un clic à la totalité de ses relations, qui relayent à leur tour cette même information avec un effet boule de neige extrêmement rapide. Les débats vous concernant sont ainsi immédiatement exposés sur la place publique et peuvent alimenter toutes sortes de rumeurs évidemment préjudiciables.

Il est donc de première importance de surveiller ce qui se dit à votre sujet. Il faut également pouvoir réagir pour mettre un terme aux effets désastreux d’un éventuel «Bad buzz » (mauvaise rumeur).

Faute de cette veille nécessaire, lorsque vous découvrirez, trop tard, l’étendue des dégâts, il sera bien difficile de rectifier le tir.

Ce mode viral de communication, qui peut effrayer, est en contrepartie exploitable à votre avantage pour dynamiser les stratégies de développement et de fidélisation

 

La crise est permanente

Dans un environnement concurrentiel de plus en plus tendu, avec des conditions macro-économiques défavorables et des tensions sociales latentes, la crise est devenue permanente.

Dans ce contexte, le climat de méfiance vis-à-vis des canaux traditionnels engage à se tourner vers une communication positive qui soit radicalement différente de celle portée par les médias traditionnels. On ne peut plus se contenter de prétendre être le meilleur en s’appuyant sur la publicité. Il est devenu nécessaire d’ouvrir les portes de l’entreprise pour montrer que l’on s’applique à écouter ses clients pour les satisfaire, en communiquant réellement avec eux selon des modèles « one to one » (personnalisé).

Qu’il s’agisse de motiver des collaborateurs comme d’impliquer des consommateurs, il y a tout à gagner en leur offrant un espace d’expression et de reconnaissance. En gérant  ainsi au quotidien les mini-crises, vous éviterez celle qui risquera un jour de mettre à mal la crédibilité de vos produits, de votre marque ou de votre entreprise.     

 

Buzz, vous avez dit Buzz …

Les rumeurs ne sont pas toutes spontanées. Des acteurs ont investi la sphère du web social : animateurs de pages Facebook et bloggeurs sont des créateurs de buzz aussi influents que peuvent l’être certains journalistes.

Les médias traditionnels sont friands des rumeurs provenant d’Internet, et les relayant fréquemment, ce qui démultiplie leur effet néfaste. On ne doit surtout pas penser que ce qui se passe sur les réseaux sociaux restera sur les réseaux sociaux.

Par conséquent, inclure les nouveaux leaders d’opinion dans le plan de communication est certainement la chose la plus sensée que puisse décider une entreprise. Leur motivation principale n’étant pas pécuniaire, étendre votre influence avec leur aide nécessitera un budget bien inférieur à celui que  vous auriez investi dans les médias traditionnels. Bien entendu, vous devrez agir à leur égard en toute transparence, dans le respect de leur indépendance, et avec gratitude.

 
L'équipe Réussir Avec Dieu

Commentaires

Ajouter votre commentaire
X Fermer

Suggestions