Le ciment d’une relation - Mike Woodard


De nombreux facteurs influent sur un couple, mais l’engagement est le ciment qui le garde uni. Il se divise lui-même en trois parties : les émotions, l’intellect et la volonté.Aucune d’elles ne suffit en elle-même.

 

Les émotions positives fournissent l’étincelle qui donne vie à la relation et l’alimente. L’intellect souligne les arguments logiques en sa faveur : nous avons les mêmes buts dans la vie, les mêmes valeurs, etc. L’union semble viable. La volonté, elle, détermine la solidité de la relation, car c’est elle qui donne la force de s’investir.

Une nouvelle relation semble d’abord dépendre des émotions, pour le meilleur (« Je suis tellement bien avec toi! ») ou pour le pire (« Je ne ressens plus rien pour toi. »). Si seules les émotions cimentent l’union, elle ne résistera pas aux tempêtes qui l’attendent. Si elle repose uniquement sur l’intellect, l’union sera mise en péril lorsqu’un conjoint n’y trouvera plus d’« avantage ». Pourquoi, par exemple, rester fidèle à quelqu’un qui vous a trompé, ou à quelqu’un qui souffre d’Alzheimer? La raison seule n’est plus d’une grande aide. Si, enfin, la relation ne tient que par la volonté, que par une détermination pure et simple, elle pourrait bien perdurer, mais risquera de paraître froid et fade.
 

C’est de l’union des trois que procède la force du couple. La volonté tient bon lorsque les sentiments se dissipent. Les sentiments soutiennent la relation et l’intellect gère les émotions complexes.

Réflexion du roi Salomon :
« Une corde à triple brin n’est pas vite rompue. » – Ecclésiaste 4:12b

 

ACTION
Considérez en quoi ces trois facteurs ont modelé votre relation. Quelle en est l’influence aujourd’hui?

 

Mike Woodard


Commentaires

Ajouter votre commentaire
X Fermer

Suggestions