Catégorie : Productivité

Auteur : Jonathan ISAAC K.

Frappez, et l'on vous ouvrira: La clé des portes dans la vie (2) - Jonathan Isaac K.



Parmi les principes de vie que Christ donne durant son passage sur terre, il nous laisse ce fameux passage de Matthieu 7:7: "Demandez, et l'on vous donnera; cherchez et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira"

Je ne vais pas aujourd'hui m'attarder sur Demandez et Cherchez, mais je vous promets d'écrire quand-même quelque chose sur ca.

Je vais plutôt dans cet article m'attarder sur Frappez.

Tout de suite lorsque nous arrivons à cette proposition, il y a en nous une image d'une porte où il faudrait aller frapper et qu'on nous ouvre bien évidement. Mais j'aimerai encore bien au delà partager l'image traduite en pensée qu'a mise le Saint-Esprit dans mon esprit  et que je pense vous bénira énormément.

D'entrée, j'aime beaucoup ce passage car au travers de lui Christ met encore de l'accent sur comment coute que coute, vouloir ou pas, nous avons et aurons toujours besoin les uns de autres. Car Dieu a crée l'homme comme étant un être communautaire. Nul n'est autosuffisant. Il s'est rassuré de mettre en l'autre ce dont tu as besoin pour réussir le projet que tu entreprends.

Ne dit-on pas "Un seul doigt de la main ne peut laver tout le visage" ou encore "l'union fait la force". Aussi lorsque Dieu créait l'homme dans Genèse, il créa l'homme et la femme, à l'un il a donné la semence et à l'autre la capacité de fertilisation de la semence. Paul lui-même en parlant du travail qu'il a accompli à Corinthe avoue qu'il a juste planté et que c'est Apollos qui a arrosé.

Par moment notre orgueil nous fait croire que le travail que nous avons abattu est totalitaire, qu'il est parfait, alors que nous n'avons pas simplement l'humilité de reconnaitre que ce n'était qu'une plantation un autre viendra arroser et seul, je dis bien seul Dieu fait croitre.

Moise sort le peuple d'Egypte, le conduit dans le désert, lui donne les lois, mais c'est Josué qui fait entrer le peuple dans la terre promise. David a ramené l'arche de l'alliance mais c'est Salomon qui a construit le temple. Jésus est mort pour nous et a prêché l'Evangile aux Juifs mais ce sont ses disciples qui l'ont répandu sur toute la terre.

Retenons donc une chose importante: Dieu a mis en quelqu'un d'autre la solution que vous êtes entrain de chercher.

Nous passons par moment tout notre temps à demander des choses à Dieu qu'il a déjà envoyé mais dans les mains de quelqu'un d'autre. Et à cause de cela, nous attendons que Dieu se révèle personnellement pour nous emmener notre réponse alors qu'il l'avait fait mais au travers de l'homme que nous avons rejeté.

C'est ainsi que dans Matthieu25:40 il dit "toutes les fois que vous avez fait ces choses à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous l'avez faites" car il passait par quelqu'un pour se révéler à vous. Ce principe n'est pas seulement pour donner à Dieu au travers des autres mais aussi pour recevoir de Dieu au travers des autres. Bref, voir Dieu par l'autre.

Une fois je disais dans une prédication, qu'il y'a certaines personnes dont le problème n'est pas lié à des esprits ou des démons ou encore à la dureté des oreilles de Dieu mais simplement à leur mégestion de leurs relations interpersonnelles, au mauvais état des relations qu'elles entretiennent avec les autres.

Alors le principe de demander et de frapper trouve son exaucement seulement chez les autres, chez le prochain.

Analysons ensemble

Vous êtes-vous déjà posés comme question: qu'arriverait-il si je demande là où j'ai insulté? Si je frappe là où j'ai calomnié? Certainement on ne vous donnerait pas et on ne vous ouvrirait pas de porte.

Voyez-vous? Vous blâmerez Dieu en traitant ses principes d'inefficaces, pourtant c'est vous qui avez craché sur votre propre pain, vous aviez sapé votre propre opportunité en négligeant, rabaissant, insultant mon prochain.

Demandez on vous donnera, c'est plus ou moins clair. Tout ce dont j'ai besoin, je demanderai et je crois que je l'obtiendrai, par contre frappez, de quoi s'agit-il exactement? Où faut-il frapper exactement? Comment faut-il frapper?

Pour bien comprendre le principe du frapper, il faut d'abord comprendre l'être humain.

L'homme est un être tripartite. Il est un esprit, possède une âme et vit dans un corps.

Chaque entité de son être joue un rôle bien précis.

 

L'esprit (surtout celui d'un enfant de Dieu, né de nouveau) est le centre des décisions. La zone de commandement, la conscience. C'est là que l'homme pense et se décide, il planifie et passe à l'action.

L'âme est le centre des émotions, c'est là que se situe le caractère d'un homme. C'est la partie qui est altérée et modifiée selon l'environnement de la personne. L'attitude, les gouts, les sentiments et le caractère d'un homme trouvent leur origine dans l'âme.

Le corps par contre est lui le véhicule, l'instrument qui matérialise les désirs et les sentiments de l'esprit et de l'âme.

Alors les trois entités travaillent ensembles. L'âme est souvent nommée comme l'intermédiaire entre l'esprit et le corps. L'esprit désire, l'âme adapte et le corps matérialise.

Voilà pourquoi lorsque vous touchez à l'âme d'une personne, vous touchez à son sentiment et étant intermédiaire, elle envoie des informations à l'esprit. L'esprit réagit face au sentiment crée dans l'âme par cette personne et là l'esprit étant influencé par l'âme, décide d'agir. Finalement le corps pose un acte c'est-à-dire qu'il réagit de façon douce ou agressive dépendamment de l'acte que vous aviez posé au départ.

C'est ainsi qu'ils fonctionnent tous les trois, c'est toute une institution, une organisation.

Alors lorsque Christ dit "demandez, on vous donnera", il sous-entend bien sûr "demandez à quelqu'un et ce quelqu'un là, vous donnera". C'est à une personne qu'il faut demander pour qu'elle vous donne. Sinon il ne dirait pas ON vous donnera. Alors de même, lorsqu'il dit "frappez et on vous ouvrira", il parlait justement de frapper à la porte de quelqu'un et ce quelqu'un là vous ouvrira. Mais à la différence du cas de demander et en toute logique, cela reste encore utopique que de dire de frapper à la porte de quelqu'un et cette personne ouvrira. On se demande a -t -il juste fait allusion à l'action qu'il faut poser pour entrer dans la maison de quelqu'un? Bien sûr que non.

En disant "frappez, on vous ouvrira", il parlait ici certes de frapper à la porte de quelqu'un, pas la porte de sa maison physique, mais celle  de l'institution de son être, la porte des entités de l'être d'une personne, la porte du cœur des hommes, la porte de l'âme.

Christ dit, je me tiens à la porte et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui et lui avec moi(Apoc3:20). De quelle porte parle-t-il? Il parle de la porte de l'institution TOI, de la porte des entités de ton être. Parce que chacun de nous étant tripartite avons aussi une porte que nous pouvons ouvrir ou fermer à des gens.

 Et lorsqu'une personne ouvre son cœur(son âme), elle donne automatiquement toutes les faveurs possible à celle qui a frappé. Tout ce que la personne a en son pouvoir est maintenant disponible car elle donne l'accès à son âme.

"Maintenant donc, je te prie, prend tes armes, ton carquois et ton arc, va dans les champs et chasse moi du gibier. Fais moi un mets comme j'aime, et apporte le moi à manger afin que mon âme te bénisse avant que je meure" (Genèse 27:3-4)

Dans ce passage, c'est Isaac qui s'adresse à Esaü et lui demande de lui emmener son plat préféré afin que son ÂME le bénisse. Il utilise le mot âme parce qu'en mangeant son plat préféré, il se réjouira tellement qu'il ouvrira son cœur et il pourra joyeusement et puissamment bénir celui qui lui a fait ce bien.

C'est ainsi que lorsqu'il ajoute "on vous ouvrira" c'est pour dire les vies vous seront accordées, les relations vous seront crées, les faveurs vous seront accordées, les opportunités vous sourirons, bref lorsque la porte d'une âme  vous est ouverte, les bénéfices des bonnes relations le sont aussi.

Un homme a dit "Vous pouvez vous permettre de manquer de l'argent, mais jamais de relations"

Alors comment frapper à la porte de l'âme d'une personne?

Tout simplement par la bonté, la courtoisie, la sincérité, la fidélité, la loyauté, la politesse ou encore l'empathie. Enfin tout acte d'amour envers l'autre, vous ouvre des portes à son âme.

Voila pourquoi le deuxième plus grand commandement est d'aimer son prochain comme soi-même. Car en le faisant vous vous ouvrez des portes à leurs cœurs, des portes de faveurs.

Et des portes ouvertes à l'âme de quelqu'un sont des portes ouvertes dans la vie.

En d'autres termes lorsque Christ disait Frappez, on vous ouvrira, il disait, aimez votre prochain et soyez bon envers lui et des portes de la vie vous seront ouvertes.

 

Que Dieu vous bénisse
Jonathan Isaac


Commentaires

Ajouter votre commentaire
X Fermer

Suggestions