Catégorie : Attitude

Auteur : Joyce MEYER

Ne râlez pas, ne critiquez pas, ne vous plaignez pas - Joyce Meyer




 

On dirait parfois que le monde entier se plaint. II y a tellement de récriminations et de protestations et si peu de reconnaissance et de remerciements !


Philippiens 2 : 14.15 " Faites toutes choses sans râler, sans critiquer ni vous plaindre [de Dieu], sans contester ni douter [entre vous], Afin que vous soyez irréprochables, sincères, innocents et purs, des enfants de Dieu sans défaut (irréprochables, irrépréhensibles) au milieu d’une génération tordue et méchante [spirituellement perverse et corrompue], parmi laquelle vous brillez comme des flambeaux lumineux (des étoiles brillantes) dans ce monde ténébreux.


L’un se plaint de son travail et de son patron, alors qu’il devrait être reconnaissant d’avoir un emploi et de ne pas avoir à vivre dans un refuge pour SDF ou à faire la queue pour un bol de soupe.
Beaucoup de ces malheureux sans-abri seraient transportés de joie s’ils avaient un tel emploi, malgré toutes ses imperfections. Pour le bonheur de toucher un salaire régulier, de vivre dans une maison où pouvoir pré- parer leurs repas, ils seraient tout à fait disposés à supporter un patron imparfait.
Peut-être méritez-vous un meilleur salaire ou des attentions de la part de votre patron. C’est bien regrettable, mais la solution n’est pas de se plaindre.


Philippiens 4 : 16
"Ne vous tourmentez pas, ne vous inquiétez pas, Priez et rendez grâces ne vous tourmentez pas et ne vous inquiétez de rien, mais en toute circonstance et en toute chose, continuez de faire connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications (demandes précises), avec des actions de grâces. "

 

Dans ce passage, l’apôtre Paul nous enseigne comment régler nos problèmes. Il nous recommande, en toute circonstance, de prier avec des actions de grâces.

Le Seigneur m’enseigna le même principe : «Joyce, pourquoi te donnerais-je plus, si tu n’es pas reconnaissante pour ce que tu possèdes déjà ? Pourquoi te donnerais-je une occasion supplémentaire de te plaindre ? » Si nos prières ne sont pas fondées sur une attitude de reconnaissance, nous n’en obtiendrons pas l’exaucement. La Parole ne nous dit pas de prier en nous plaignant, mais en rendant grâces. D’ordinaire, murmures, récriminations, critiques et plaintes ont pour origine une situation, ou une personne, qui n’est pas conforme à ce que nous avions pressenti, ou bien à une attente plus longue que prévu. FACILITEZ-MOI LA VIE, JE VOUS EN PRIE: JE NE SUPPORTE PAS LA DIFFICULTÉ. En de telles circonstances, la Parole de Dieu nous invite à la patience.

J’ai compris que la patience n’est pas l’aptitude à l’attente, mais la capacité à garder une bonne attitude pendant l’attente. Il est de première importance de prendre au sérieux notre attitude en ce qui concerne les plaintes et toutes formes de pensées et de paroles négatives. Je suis persuadée que Dieu m’a donné une révélation du danger qu’il y a à y céder. En Deutéronome 1 : 6, Dieu dit aux Israélites : « Vous avez assez demeuré dans cette montagne».


Peut-être avez-vous fait plusieurs fois le tour de la même montagne, et maintenant êtes-vous prêt à la prendre d’assaut. S’il en est ainsi, sachez que tant que vos pensées et vos paroles sont saturées de récriminations, jamais vous ne pourrez aller de l’avant.

Je ne dis pas qu’il est facile de ne pas se plaindre, mais vous avez la pensée de Christ. Pourquoi ne pas en profiter ? 


Joyce Meyer


Commentaires

Ajouter votre commentaire
X Fermer

Suggestions