Catégorie : Attitude

Auteur : Kris VALLOTTON

La raison pour laquelle vous devez attendre votre temps - Kris Vallotton




Un défi que je vois dans l’église c’est ce que j’appelle les “bourreaux de travail”. C’est la pression que beaucoup de leaders sentent être en “vogue” avec leurs pairs.

 

LES BOURREAUX DE TRAVAIL

Laissez-moi vous expliquer : la connaissance du fait que les apôtres et les prophètes sont une partie importante du gouvernement de l’église a amené beaucoup de leaders spirituels à promouvoir les gens de façon prématurée et imprudente.

Par exemple, j’ai vu des leaders prendre la personne la plus prophétique de leur environnement et la mandater en tant que “prophète dans la maison”. C’est une erreur à plusieurs niveaux. Tout d’abord, le don de prophétie et la fonction de prophète sont deux choses complètement distinctes. Ce n’est pas parce que quelqu’un donne des prophéties très précises que cela signifie qu’il est appelé à la fonction de prophète.

Ensuite, installer quelqu’un à la fonction de prophète ou prophétesse prématurément n’est pas seulement malsain pour la personne promue, mais cela peut aussi être une expérience dévastatrice pour la congrégation. Entre la promesse et le palace, il devrait toujours y avoir un processus qui est naturel et nécessaire. Il s’agit du processus qui nous prépare et nous améliore afin que nous ayons le caractère et les compétences nécessaires pour réussir dans le palace, si je peux m’exprimer ainsi.

 

VOUÉS À L’ÉCHEC

Lorsque nous succombons, en tant que leaders, à la pression d’être spirituellement à la page, et que nous promouvons imprudemment les gens, nous les vouons à l’échec. La pression spirituelle d’un ministère de gouvernement dans le Corps de Christ ne peut pas être surestimée. Bien que le poids des cinq ministères (apôtres, prophètes, évangélistes, pasteurs et enseignants) soit invisible, il n’est nullement intangible. J’ai vu beaucoup de personnes inexpérimentées, qui n’étaient pas préparées, et qui étaient sincèrement appelées à l’un des cinq ministères mais mandatées prématurément, être littéralement détruites par l’exacte même chose qu’elles étaient destinées à devenir. Beaucoup d’entre elles ont déchanté et ont quitté le ministère pour toujours, simplement parce que leurs leaders n’ont pas utilisé la sagesse dans la préparation de ces précieuses personnes pour qu’elles rentrent dans le but que Dieu leur a donné.

L’apôtre Paul a mis l’emphase sur ce principe dans sa lettre à Timothée en faisant référence au leadership lorsqu’il dit :

“les hommes devraient d’abord être testés et qu’ensuite on les laisse servir…” et plus tard il écrit : “n’impose pas les mains à qui que ce soit de façon hâtive et qu’ainsi tu partages la responsabilité de leurs péchés…” (cf. 1 Timothée 3:10 et 1 Timothée 5:22; NASB traduite).

Bien que le sujet de Paul dans ces passages ne soit pas la mandature de prophètes, les principes restent applicables (en fait, je proposerai qu’ils soient encore plus importants lorsqu’il s’agit du quintuple ministère).
 

LE PROCESSUS DE PRÉPARATION

Pour que la fonction du prophète et de la prophétesse soit restaurée entièrement dans la société et dans l’église, nous aurons besoin de leaders sages qui seront en mesure de développer un processus qui préparera les personnes aux défis qui vont les attendre. Mon livre School of the Prophets (L’Ecole des Prophètes : livre non traduit en français pour le moment) couvrira un grand nombre de ces sujets qui doivent être maîtrisés afin que les prophètes et les prophétesses puissent porter avec succès leur manteau et accomplir leur mission divine.

 

Kris Vallotton


Commentaires

Ajouter votre commentaire
X Fermer

Suggestions